Tron, Ready Player One et les mondes parallèles

Tron, Ready Player One et les mondes parallèles

mardi 14 décembre 2021

Cédric Bensoussan

Pour prendre des références accessibles de la culture populaire, il me vient en tête trois films majeurs, lorsqu’ il est question d’évoquer les mondes parallèles informatiques.

Je n’ai pas souvenir que dans ces films le mot Métavers soit prononcé pour autant.
Ce sont des films de science-fiction qui sont devenus cultes pour plusieurs générations de Geeks.

Je pense immédiatement à Tron, Tron l’héritage et Ready Player One.

Tron

En 1982, les studios Disney, sortent un OVNI cinématographique, qui s’éloigne complétement de leurs dessins animés : TRON.

C’est l’un des premiers, si ce n’est le premier film cinématographique à utiliser des images de synthèses, le résultat est toujours impressionnant de nos jours et c’est aussi à ce moment là, que m’apparaît pour la première fois l’idée d’un monde parallèle informatique.

Voici pour les retardataires et les absents un rappel du synopsis du film.

Kevin Flynn, un programmeur de génie de jeux vidéo, travaille pour l’éditeur ENCOM. Mais la paternité des jeux qu’il développe est usurpée par un de ses collègues, Ed Dillinger qui, devenu président d’ENCOM, parvient à le faire licencier.

Flynn, devenu le tenancier d’une salle d’arcade où tournent ses propres jeux, mais au bénéfice d’ENCOM, tente chaque soir, depuis chez lui, de pénétrer le système informatique de son ancienne société. À l’aide de son programme informatique « CLU » (pour « Codified Likeness Utility »), il recherche des preuves de la spoliation dont il a été victime. Mais le système, bien protégé, est sous le contrôle du MCP (« Master Control Program », le « Maître Contrôle Principal » en français), un ancien programme d’échecs créé par Dillinger qui a atteint le stade d’intelligence artificielle par une évolution autonome incontrôlée.

La Moto Light Cycle, un véhicule présent dans le film lors de la séquence des jeux.
CLU ayant été neutralisé par le MCP, Flynn n’a d’autre choix que de s’introduire physiquement chez ENCOM pour accéder de l’intérieur au système informatique de l’entreprise. Pour cela, il compte sur la complicité de ses anciens collègues, Lora et Alan, qui travaillent toujours dans son ancienne entreprise.

Parvenu à entrer chez ENCOM, Flynn accède à un terminal informatique situé dans les laboratoires de la compagnie où est mené un projet de recherche sur la dématérialisation (téléportation) des objets. Alors qu’il est détecté par le MCP, celui-ci prend le contrôle d’un laser expérimental et l’active sur Flynn, le dématérialisant pour l’injecter au cœur du système informatique.

Au sein du réseau informatique d’ENCOM régi par le MCP, les programmes ont la même apparence que leurs concepteurs. Flynn y retrouve donc ceux qui reprennent les traits de Lora (programme « YORI ») et Alan (programme « TRON »), mais aussi Dillinger (programme « SARK »). Cependant, Flynn est capturé par les entités à la solde du MCP, celles-ci essayant de l’éliminer en le lançant sur la « grille des jeux » d’ENCOM : des combats de disques et des courses de motocycles lumineux.

Flynn, en tant que concepteur de ces jeux, réussit à s’échapper et entreprend de libérer le système de la mainmise du duo SARK / MCP. Il y parvient finalement, récupérant au passage la preuve de ses droits de propriété, ce qui provoque la chute de Dillinger à la tête d’ENCOM, dont Flynn récupère le poste de président.

Merci Wikipédia pour ce rappel, dont voici plusieurs scènes mémorables: la course de moto, la bataille en 1 contre 1 avec les disques-mémoires et bien évidemment, le moment où l’on comprend que le héros est « aspiré » dans ce monde virtuel.

La bande annonce du film Tron sorti en 1982

Tron 2 : l’héritage

Joseph Kosinski, un réalisateur américain connu dans le domaine de l’infographie et l’imagerie générée par ordinateur, fait ses débuts de réalisateur sur grand écran avec ce film.

La suite de Tron, Tron Legacy sort en 2010.

Visuellement, nous sommes à des années lumières et le monde de Flynn est juste incroyablement beau et oppressant, la bande son de Daft Punk ajoute à l’ambiance.

Ce second opus va plus en profondeur sur les fondations de ce monde virtuel et devient totalement cohérent et crédible. Flynn a disparu depuis 20 ans et son fils Sam s’intéresse aux travaux de son père…

Je ne peux que vous conseiller de le regarder :)

Le clip de Daft Punk « Derezzed » pour la bande originale du film

Ready Player One

Concernant Ready Player One, le film sort en mars 2018 et c’est Steven Spielberg qui est aux commandes, le film est une claque visuelle bourrée de références de la culture Geek depuis Pacman jusqu’à Résident Evil, en passant par Retour vers le futur et Shining…

Film Ready Player One

Voici le pitch :
En 2045, la planète frôle le chaos et s’effondre, mais les gens trouvent du réconfort dans l’OASIS (avec leur casque de réalité virtuelle et leurs combinaisons sensorielles), un monde virtuel créé par James Halliday. Lorsque Halliday meurt, il promet son immense fortune à la première personne qui découvre un œuf de Pâques numérique (ou Easter Egg connu des fans de jeux vidéos pour être un bonus caché ou un petit cadeau digital) caché dans l’OASIS.

Le film s’empare de toutes les technologies et services que nous utilisons ou qui tendent à se développer: réseaux sociaux, cryptomonnaies, NFT, Mondes virtuels, avatars, casque de réalité virtuelle…

Effectivement, beaucoup auront fait le lien avec ce film, lorsque le jeudi 28 octobre 2021, Mark Zuckerberg annonce que Facebook deviendra Meta, en présentant les nouvelles opportunités de Horizon Worlds. Sa présentation est une Keynote digne d’une bande-annonce de films de Spielberg.

Articles récents

Archives

Partagez cet article